L'Estampille/L'Objet d'Art n° 519
L'art sepik au Quai Branly

N° 519 - janvier 2016

Version papier Le confort de la lecture papier à domicile sous 72h

11,00 €

Version application Lecture & conservation sur smartphone ou tablette

7,99 €

Epuisé
Version en ligne Lecture & conservation numérique dans l'Espace Client

8,00 €

ISSN : 0998-8041

Au sommaire du premier numéro de l'année 2016, deux événements attendus à Londres et à Colmar : l'ouverture des salles d'art européen des XVIIe et XVIIIe siècles au Victoria & Albert Museum, et la réouverture du musée Unterlinden, qui abrite le célèbre Retable d'Issenheim. Deux grandes expositions, inédites en France, au Centre Pompidou et à la BnF, retracent quant à elle le parcours singulier d'Anselm Kiefer, et Alexander Calder est à l'honneur à la Tate Modern à Londres, grâce à la plus grande rétrospective qui lui a jamais été consacrée en Grande-Bretagne. Enfin, découvrez la vie de Jacques Doucet, couturier du Tout-Paris, bibliophile raffiné et fastueux mécène, à l'occasion d'une exposition à la fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent, et plongez au cœur du fleuve Sepik, berceau des peuples de Papouasie-Nouvelle-Guinée, de remarquables et audacieux artistes.

Actualités

Visions de Moïse
L'âge d'or des hôtels particuliers
Carnavalet célèbre les 50 ans de la loi Malraux
Valadon, Utrillo, Utter : le trio infernal
Miracle des peuples du fleuve Amour
Floraison d'événements autour de la COP21
Les trésors de la comtesse Greffulhe
Chagall ou la musique au bout des pinceaux
Les engagements politiques et sociaux de l'École de Nancy
Georgia O'Keeffe enfin honorée en France
Louis-François Cassas, dessinateur et voyageur
Lyon, le beau mariage de l'art et de la machine
Insolite Balthus
James Tissot, peintre de la vie mondaine
Musées
Monuments tactiles sur papier gaufré
Une nouvelle promotion de maîtres d'art
Ventes futures
Un projet de loi

En passant par le musée Lorrain

Ancienne capitale du duché de Lorraine, Nancy possède un magnifique patrimoine architectural, qui fait légitimement l’orgueil de la ville. Conçues au milieu du XVIIIe siècle, les célèbres places Stanislas et de la Carrière composent l’un des plus beaux ensembles urbains du siècle de Louis XV, consacré par l’Unesco. Deux musées aux riches collections y sont établis : celui des Beaux-Arts, place Stanislas, rénové en 1995 ; à l’autre extrémité, dans la vieille ville, le musée Lorrain, qui s’apprête à faire peau neuve. Les grands travaux programmés font cependant l’objet d’une vive contestation. Par Alexandre Gady

Magazine : L'Estampille/L'Objet d'Art n° 519 Page : 30-31

Une BRAFA aux mille couleurs
Place aux jeunes !
Adjugés
Lectures choisies
Calendrier des expositions

Articles

Vous aimerez aussi

RAPHAËL À CHANTILLY – Le maître et ses élèves

RAPHAËL À CHANTILLY – Le maître et ses élèves

Les Carnets de Chantilly

19,50 €

Découvrir
LES FRÈRES LE NAIN

LES FRÈRES LE NAIN

Bons génies de la sympathie humaine

68,00 €

Découvrir
LA PEINTURE RELIGIEUSE EN FRANCE, 1685-1789

LA PEINTURE RELIGIEUSE EN FRANCE, 1685-1789

De la commande à la création

115,00 €

Découvrir
LA SCULPTURE BOURBONNAISE entre Moyen Âge et Renaissance

LA SCULPTURE BOURBONNAISE entre Moyen Âge et Renaissance

Prêt exceptionnel du musée du Louvre

15,00 €

Découvrir