L'Objet d'Art n° 373
Grand Palais : la nature sans fard de Constable

N° 373 - octobre 2002

Version papier Le confort de la lecture papier à domicile sous 72h

11,00 €

ISSN : 0998-8041

Montréal : Richelieu et l'art de son temps, raison d'État et goût personnel. Un visage méconnu d'Aubusson : les tapis en coton. Limoges : émaux peints de la Renaissance. Le château de Sigmaringen, fastueuse résidence des Hohenzollern. Claude-Charles Saunier, un ébéniste du siècle des Lumières.

Sommaire

Richelieu et l'art de son temps, raison d'État et goût personnel

Au musée des Beaux-Arts de Montréal, une exposition originale explore le mécénat exercé par le cardinal de Richelieu (1585-1642) et les effets de son gouvernement sur les arts. Elle réunit près de 170 œuvres de Poussin, Vouet, Le Bernin, La Tour…, peintures, sculptures, gravures, et révèle une œuvre de Laurent de La Hyre demeurée jusqu'alors inédite. Grand ordonnateur des arts, génie politique doté d'un rare souci de perfection, le cardinal y apparaît aussi comme un mécène d'une étonnante sincérité.

Auteur : T. Goldfarb Hilliard

Magazine : L'Objet d'Art n° 373 Page : 24-37

Un visage méconnu d'Aubusson : les tapis en coton
La nature sans fard de Constable
Prestigieux émaux peints de la Renaissance
Le château de Sigmaringen, fastueuse résidence des Hohenzollern
Claude-Charles Saunier, un ébéniste au siècle des Lumières

Fiches

Vous aimerez aussi

RAPHAËL À CHANTILLY – Le maître et ses élèves

RAPHAËL À CHANTILLY – Le maître et ses élèves

Les Carnets de Chantilly

19,50 €

Découvrir
LES FRÈRES LE NAIN

LES FRÈRES LE NAIN

Bons génies de la sympathie humaine

68,00 €

Découvrir
LA PEINTURE RELIGIEUSE EN FRANCE, 1685-1789

LA PEINTURE RELIGIEUSE EN FRANCE, 1685-1789

De la commande à la création

115,00 €

Découvrir
LA SCULPTURE BOURBONNAISE entre Moyen Âge et Renaissance

LA SCULPTURE BOURBONNAISE entre Moyen Âge et Renaissance

Prêt exceptionnel du musée du Louvre

15,00 €

Découvrir